Psychothérapie Conjugale et Familiale

La psychothérapie auprès des couples et des familles a pour buts de favoriser le rétablissement d’échanges positifs et ce, pour un meilleur fonctionnement relationnel. Une évaluation rigoureuse de la dynamique relationnelle des couples et des familles permet de cibler le traitement psychologique approprié aux difficultés relationnelles, en fonction de la situation, des symptômes et autres perturbations présentés. Et ensuite, prodiguer le traitement psychologique approprié, afin d’apporter les changements significatifs nécessaires à l’amélioration de leur relations. La souffrance et la détresse des couples et des familles s’en trouvent soulagées. Précisons ici que le traitement va au-delà d’une aide visant à faire face aux difficultés courantes ou d’un rapport de conseil ou de soutien.

Psychothérapie Individuelle

La psychothérapie auprès des individus a pour but de favoriser le rétablissement de leur bien-être psychologique, tant au niveau cognitif, émotionnel, qu’au niveau comportemental, et ce, pour un meilleur fonctionnement personnel et/ou relationnel. Une évaluation rigoureuse permet de cibler le traitement psychologique approprié aux difficultés individuelles, en fonction de la situation, des symptômes et autres perturbations présentés. Et ensuite, prodiguer le traitement psychologique, afin d’apporter les changements significatifs pour que leur souffrance et leur détresse s’en trouvent soulagées.

Coaching

« Le coaching est la thérapie du bien-portant », – Bernard Hévin et Jane Turner.

Suite à une situation particulière, à des difficultés rencontrés suite à un changement, par exemple, une promotion, un licenciement, une séparation, un déménagement… Bien que parfois ces événements puissent être déstabilisants, les personnes restent psychologiquement en bonne santé. A la différence d’une thérapie, le coaching ne répond pas à une souffrance psychologique mais au besoin de comprendre, d’appréhender une situation nouvelle et de rétablir un équilibre. Le coach, habile mélange entre entraîneur et mentor, ne va donc pas s’intéresser à notre histoire passée mais nous aider à mieux analyser le présent afin de préparer le futur et mettre tous les atouts de notre côté. – Florence Servan-Schreiber (2009)

Psychoéducation

La psychoéducation a pour but d’aider directement les personnes aux prises avec des difficultés d’adaptation se manifestant sur le plan comportemental dans leurs différents milieux de vie. L’information et l’éducation vise un apprentissage de connaissances et d’habiletés spécifiques afin d’améliorer l’autonomie, la santé et/ou les échanges conjugaux ou familiaux des clients. La psychoéducation peut porter, par exemple sur l’enseignement de techniques de gestion de stress, d’affirmation de soi, de techniques de communication ou de techniques d’habiletés parentales.

Résolution de conflits

Un conflit se produit lorsque deux personnes se retrouvent face à une divergence d’opinion assez intense pour occasionner des heurts, voir même empoisonner leur relation. Le conflit interpersonnel peut survenir à l’école, au travail ou même en famille. Il éveille chez les personnes de la souffrance, des sentiments de peur, de haine ou d’hostilité et est une rude épreuve à affronter. Différentes formes de résolution de conflits existent, entre autre :

  • La communication non violente (CNV)

La Communication non violente (CNV) est une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres. Il s’agit d’un outil de communication, principalement verbal, qui peut servir à la résolution de conflits entre deux personnes ou au sein de groupes. –Marshall Rosenberg

  •  La résolution de conflits

La résolution de conflits invite les parties à gérer leurs différends au quotidien. Le but est d’amener les parties à avoir une bonne compréhension des situations conflictuelles interpersonnelles, leurs effets sur leurs pensées, leurs émotions et leurs comportements. Puis, les parties apprennent à prévenir les altercations en mettant en pratique des techniques de communication, de négociation, du travail sur les émotions et des habiletés de gestion de conflits.

  • La médiation familiale

La médiation familiale est un mode de résolution des conflits dans lequel un médiateur impartial intervient auprès des conjoints dans les décisions entourant la séparation/divorce et à négocier une entente équitable et viable répondant aux besoins de chacun des membres de la famille et faisant l’objet d’un consentement libre et éclairé.

La médiation favorise un esprit de collaboration et affiche plusieurs avantages. Plusieurs professionnels peuvent offrir des services de médiation : avocat ou notaire, conseiller en orientation, psychologue, thérapeute conjugal et familial, travailleur social, psychoéducateurs ou professionnel d’un centre de protection de l’enfance et de la jeunesse. Pour en savoir plus au sujet de la médiation : http://www.mediationquebec.ca

Intervention

L’intervention diffère de la psychothérapie en ce sens qu’elle vise à soutenir le fonctionnement d’une personne, d’un couple ou d’une famille, en les rassurant, en prodiguant des conseils et de l’information pertinente à leur situation. L’intervention met le focus sur la situation vécue par la personne, le couple ou la famille dans le but de maintenir et de consolider les acquis. L’intervention permet aussi d’apporter des stratégies d’adaptation en ciblant leurs forces et leurs ressources dans le cadre de rencontres ou d’activités régulières ou ponctuelles. Le champ d’exercice du travailleur social, réside dans l’évaluation du fonctionnement social d’une personne, en interaction avec son environnement. Cette personne peut être un individu, un couple, une famille, un groupe ou une collectivité.

Évaluation Psychologique

L’évaluation psychologique permet de mieux comprendre l’origine et la nature de la problématique qui afflige la personne, le couple ou la famille. L’évaluation psychologique va au-delà de l’identification d’un symptôme présenté. Elle permet particulièrement de comprendre comment la personne, le couple ou la famille en est arrivé à développer ces symptômes, patterns actuels ou échanges problématiques. L’évaluation est nécessaire à un bon processus de psychothérapie.

L’ergothérapie

L’ergothérapie a pour but d’évaluer et traiter les personnes, en considérant l’activité humaine et la santé, afin d’augmenter leur autonomie et leur indépendance. Plus spécifiquement, l’ergothérapeute considère dans son évaluation, les problèmes de santé physique et mentale d’une personne et leurs impacts sur leurs diverses relations. Il procède à mettre en œuvre des mesures de rééducation, réadaptation, réhabilitation, etc., afin de réduire les limitations et aider les personnes, les couples et les familles à maintenir leur implication sociale. L’ergothérapeute offre une aide clinique appropriée aux couples dont un ou les deux membres ont un diagnostic de maladie, douleur chronique, de limitations et aux aînés.

Nutrition clinique

La nutrition clinique a pour but d’évaluer les enjeux de santé en lien avec des difficultés spécifiques, reliés à la nutrition et à l’alimentation d’une personne. Le nutritionniste clinique développe un plan de traitement nutritionnel adapté afin d’aider les personnes à rétablir et maintenir leur santé. L’impact de la nutrition clinique peut s’appliquer dans des enjeux tels : difficulté d’acceptation de son image corporelle, difficultés avec un comportement alimentaire, aussi l’impact de l’alimentation chez un enfant vivant avec un trouble de déficit de l’attention, ou autre.

Infirmière

L’infirmière intervient dans le maintien et le rétablissement de la santé, dans la prévention de la maladie et les enjeux de fin de vie. L’impact de l’infirmière au sein du CTCFO vise les activités d’information, de promotion de la santé, et de prévention des problèmes sociaux auprès des couples, familles et groupes.